Epidémiosurveillance
Date d'insertion : 2008-12-24 18:45:14  -  Date de modification :2008-12-24 18:45:14

Actuellement la pression de l’opinion publique sur les exigences de qualité et de salubrité est telle qu’il faut se préoccuper de tous les stades qui vont de la production à la consommation.

Dès sa naissance, le veau est rapidement identifié et son « passeport » est établi,
« passeport » dont l’animal ne pourra plus se séparer .

Il faut pouvoir à tout moment certifier l’origine de l’animal sinon sa tracabilité.

Ce travail, essentiel, est accompli par un Vétérinaire lié contractuellement au Marché. L’importance et les modalités de cet encadrement vétérinaire seront fixées par protocole à conclure avec le Ministère compétent.

On veut absolument garantir l’état sanitaire du cheptel présent et s’assurer de son bien-être lors des différentes manipulations.

Plus aucun animal, avec une seule boucle ne sera toléré sur le marché.Si un animal est découvert avec une boucle manquante, sur le marché ou dans les boxes, il sera mis immédiatement en quarantaine, donc non commercialisé et retour en ferme.

Rappelons que les marchés aux bestiaux sont une des étapes importantes dans la filière viande (bovine, ovine, équine,…).

Remarque :

En Belgique, parler marchés aux bestiaux c’est évoquer principalement les lieux où on commercialise les bovins ; veau, bovins maigres, bovins de boucherie,… .

L’utilité d’un marché aux bestiaux réside surtout dans le fait que l’on puisse :

  • y regrouper et y alloter (strier) les animaux venant du producteur
    et qui ont fait l’objet d’une transaction ;
  • y confronter, c’est une fonction essentielle qui devrait toujours subsister,
    l’offre et la demande pour une meilleure valorisation du bétail présenté;
  • y effectuer des cotations indispensables, cotations qui seront diffusées en vue de faire connaître à tous les opérateurs concernés les cours pratiqués.

Pour que l’éleveur de bétail ne soit pas pieds et poings liés, il faut absolument sauvegarder l’existence d’un nombre suffisant de marchés aux bestiaux car ceux-ci sont des régulateurs de marchés indispensables.